La structure de votre peau

Nous ne serions pas ce que nous sommes sans notre peau. Elle nous protège du monde extérieur, maintient notre température corporelle, participe à la synthèse de la vitamine D et nous aide à interagir avec les personnes que nous aimons. Mais elle est aussi sensible et a besoin de toute notre attention.

La structure de la peau

Notre peau est composée de trois couches distinctes :

  • L’épiderme est la couche la plus externe de la peau. Il sert de barrière physique pour protéger des agressions extérieures comme les températures froides, les agents infectieux, les UV et les infections.
  • Le derme, la couche intermédiaire, contient les vaisseaux sanguins qui alimentent l'épiderme. Le derme contient les fibres conjonctives produites par des cellules, les fibroblastes, mais aussi des cellules inflammatoires et immunitaires. Par ailleurs le derme contient des terminaisons nerveuses et ce qu'on appelle les annexes de la peau : follicules pileux qui vont produire les poils, glandes sébacées qui vont produire le sébum et glandes sudoripares la sueur.
  • L’hypoderme, la couche la plus profonde de la peau contient des cellules graisseuses, réserve énergétique jouant un rôle dans la régulation thermique.
     
Petit garçon s’amuse à faire des bulles

Le rôle de la peau

Notre peau est le plus grand organe du corps et elle a de nombreuses fonctions. Son rôle essentiel est la protection, notamment contre les agressions physiques comme le frottement, les produits chimiques et les infections, ainsi que contre les rayons UV nocifs. En plus d’une protection contre l’extérieur, elle est aussi notre plus grand organe sensoriel et nous recevons beaucoup d’informations sur le monde grâce aux terminaisons nerveuses contenues dans notre peau. Ces expériences vont de la chaleur, du froid, de la douleur au contact réconfortant d’amis et d’êtres chers.

Femme qui crème son bébé

Un autre rôle important de la peau est la régulation thermique. Notre peau contient entre 2 et 5 millions de glandes sudoripares, et nous pouvons transpirer l’équivalent de 10 litres ou plus par jour dans des climats chauds pour aider notre corps à se rafraîchir. Quand il fait froid, la circulation sanguine est réduite pour réduire les échanges thermiques avec l'extérieur. Les frissons sont des contractions des muscles liés aux follicules pileux pour produire de la chaleur, ce qui donne l'effet "chair de poule".

Image