Toute une gamme au service de votre peau depuis plus de 70 ans

Femme qui applique de la crème sur son coude

Tenir un journal « peau saine »

Si vous souffrez d’eczéma ou d’un autre problème dermatologique comme une peau sensible, de l’acné ou des irritations cutanées, vous connaissez certains déclencheurs qui peuvent être à l’origine d’une poussée – par exemple, trop de soleil, des savons forts, des aliments différents ou même une journée stressante. Quand il s’agit plus particulièrement d’eczéma, les recherches scientifiques nous montrent qu’un certain nombre de facteurs non génétiques, notamment l’environnement, les irritants physiques et les allergènes, peuvent contribuer à des poussées ou les provoquer.

Femme qui prend des notes sur un carnet

Puisque autant d’aspects de notre vie quotidienne peuvent aggraver les problèmes de peau, tenir un journal concernant votre peau peut vous aider à garder la trace des déclencheurs qui l’affectent. Un journal concernant votre peau peut aussi vous aider à conserver des habitudes utiles.

N’oubliez pas qu’un journal concernant votre peau ne remplace pas un diagnostic médical. Veillez à consulter un médecin si votre peau vous inquiète ou si cela affecte votre vie quotidienne. Consultez un médecin avant d’apporter des modifications importantes à vos habitudes quotidiennes (par exemple exclure des aliments de votre menu).

Votre journal personnel concernant votre peau

Tout comme n’importe quel journal, pour vous motiver à écrire chaque jour, vous devez trouver une façon d’enregistrer les informations qui fonctionnent pour vous. Cela peut être de prendre des notes avant d’aller vous coucher ou de mettre votre journal à jour pendant la journée, de prendre des notes papier ou des notes dans votre téléphone.
Quelle que soit la façon choisie pour tenir le journal, notez l’état de votre peau ainsi que ce qui s’est passé pendant la journée et qui, d’après vous, peut affecter votre peau.

Différents facteurs pouvant affecter la peau

Voici quelques facteurs spécifiques qui peuvent valoir la peine d’être notés dans votre journal, mais il en existe d’autres que vous pouvez également inclure.

Irritants physiques

Femme qui se lave le visage au lavabo

Ils peuvent constituer un facteur important de l’eczéma et d’autres irritations cutanées. Gardez la trace des produits que vous mettez sur votre peau ou qui sont en contact avec votre peau pour vous aider à suivre l’évolution de ces déclencheurs. Voici quelques exemples de déclencheurs à surveiller :

  • Le maquillage et les pinceaux de maquillage, ainsi que d’autres produits pour la peau comme les crèmes hydratantes ou différentes lessives qui peuvent contenir des irritants, N’oubliez pas de laver régulièrement vos pinceaux de maquillage et de suivre les recommandations concernant la durée de votre maquillage (par exemple, vous devriez jeter votre mascara tous les 3 mois)
  • Les produits pour la peau, comme les crèmes pour les mains ou pour le corps
  • Les produits pour les cheveux, qui peuvent aussi irriter le visage
  • Les parfums
  • Les savons et gels douche, en particulier ceux qui sont très parfumés
  • Les lessives et/ou produits nettoyants dans votre logement
  • Les vêtements, en faisant attention aux différents types de tissu
  • Il vaut aussi la peine de conserver la trace de ce que vous mettez sur votre peau et qui vous aide quand vous souffrez d’une irritation ou d’une poussée, notamment quand et comment vous utilisez ces produits

Alimentation

Personnes qui mangent

Différents aliments peuvent provoquer des poussées d’eczéma ou d’autres symptômes, chez les enfants comme chez les adultes. Conservez la trace des aliments que vous mangez et si vous avez des réactions – les effets de l’alimentation peuvent avoir un effet sur les personnes atteintes d’eczéma plusieurs heures ou jours après leur ingestion.

Comme pour tout le monde, manger sainement de façon générale est important pour votre santé et votre bien-être. Vous pouvez consulter un médecin ou un diététicien pour des conseils personnalisés, mais voici quelques recommandations générales :

  • Mangez des fruits et des légumes – l’Organisation mondiale de la Santé recommande de manger au moins 400 g de fruits et légumes par jour, car ils constituent une excellente source de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux, et peuvent prévenir des maladies chroniques comme certaines maladies cardiaques et cancers,
  • Hydratez-vous – il est recommandé aux adultes de boire 1.5 litres d'eau (ou autres boissons non alcoolisées) par jour

Avant de décider d’éliminer certains aliments de votre menu, consultez un médecin ou un allergologue qui fera un diagnostic dans les règles et vous conseillera sur la façon de procéder. Il est important de savoir que l’alimentation n’affecte pas toutes les personnes souffrant d’eczéma ou d’autres problèmes de peau, et que des changements d’alimentation qui ne reposent pas sur un diagnostic effectué dans les règles peuvent entraîner des problèmes plus graves.

Saviez-vous que le sucre n’est pas un facteur aggravant pour l’eczéma ?

Stress

Le stress peut affecter votre peau. Garder la trace de ce qui déclenche du stress et des périodes de stress dans votre vie peut montrer comment ces corrélations peuvent vous affecter individuellement, ainsi que vous apprendre à le gérer. Cliquez ici pour en savoir plus sur le stress et l’eczéma.

Vos habitudes de toilette

Il est logique que vos habitudes de toilette – la façon dont vous prenez soin de votre peau – puissent contribuer à différentes irritations cutanées. Il est utile de savoir si des changements apportés à vos habitudes de toilette ont eu un effet sur votre peau, mais dans ce cas, un journal concernant votre peau peut aussi vous aider à préserver de bonnes habitudes. Voici quelques points à surveiller :

  • La fréquence à laquelle vous prenez une douche, un bain ou vous lavez le visage a-t-elle un effet sur vos irritations cutanées ?
  • Certains savons ou émollients aident-ils votre peau, ou lui nuisent-ils ?
  • Avez-vous des habitudes correctes pour la douche et le bain, comme d’utiliser de l’eau chaude et non brûlante, et de tapoter votre peau pour la sécher ?
  • À quelle fréquence touchez-vous la peau irritée sur votre corps ou votre visage, et à quelle fréquence vous démange-t-elle ? Si vous essayez de ne pas le faire, cela fait-il une différence ?

N’oubliez pas que tenir un journal concernant votre peau ne remplace pas un diagnostic médical, mais cela peut vous aider à en savoir plus et à gérer vos problèmes de peau de façon indépendante.

L.FR.MKT.CC.10.2018.1857